Menu
Comment bien nourrir son chien en 10 questions

Comment bien nourrir son chien en 10 questions

Comment bien nourrir son chien en 10 questions

Crédit photo Fotolia© Michael Pettigrew

1°) Les conseils pour bien nourrir son chien ?

La plupart des conseils varient considérablement selon le fabricant. Cela signifie qu’il y a peu de cohérence entre les marques. L’âge, la santé, le statut de reproduction et le niveau d’exercice de votre chien va influencer la quantité de nourriture que votre chien doit consommer.

Tous ces facteurs doivent être pris en compte au moment de décider de la quantité de nourriture à donner à votre chien. En cas de doute consultez toujours votre vétérinaire.
Comme la nourriture humaine, la nourriture pour animaux est réglementée et doit être pure et saine ne contenant pas de substances nocives.

Elle doit aussi être correctement étiquetée. Les aliments ne nécessitent aucune approbation avant qu’ils ne soient commercialisés. Cependant, ils doivent être fabriqués avec des ingrédients qui sont « généralement reconnus comme sûrs » ou qui contiennent des ingrédients approuvés, additifs alimentaires …

Les ingrédients alimentaires doivent être listés sur l’étiquette par ordre décroissant de poids. Toutefois, ce poids comprend l’humidité de l’ingrédient, ce qui la rend difficile à interpréter. Les nutriments peuvent être semblables, comme les ingrédients peuvent être distincts ou peuvent l’emporter sur les autres ingrédients qui les précèdent dans la liste.

2°) Comment dois-je déterminer ce avec quoi nourrir mon chien ?

Choisissez des aliments de haute qualité plutôt que d’autres car ces derniers produisent plus de déchets, ils peuvent causer des problèmes digestifs et souvent finissent par être plus chers (car pour satisfaire votre chien, vous aurez besoin de le nourrir plus). Il est important de connaître le poids de votre chien ainsi que le poids idéal de sa race . Vous pouvez toujours consulter votre vétérinaire si vous n’êtes pas sûr du poids idéal pour votre chien. La prochaine étape est de déterminer le niveau d’activité de votre chien, souvenez-vous de prendre en compte toutes les variables (niveau d’exercice, l’âge, etc.) et tout apport calorique supplémentaire comme des friandises. La quantité de départ de la nourriture peut alors être ajustée en conséquence. Après avoir démarré l’alimentation de votre chien, apportez-lui une quantité appropriée, peser votre chien au moins une fois par mois afin de déterminer si vous êtes sur la bonne voie. Si nécessaire, augmenter ou diminuer légèrement la quantité de nourriture jusqu’à ce que le chien reste à son poids idéal. La plupart des chiens sont suralimentés et sous-exercés, en cas de doute au sujet de : combien de nourriture à apporter d’abord, dans ce cas nourrissez un peu moins.

3°) Comment éviter que mon chien se précipite sur sa nourriture au moment des repas ?

Les chiens qui mange leur nourriture trop rapidement ont tendance à prendre de grandes quantités d’air tout en mangeant ce qui peut irriter l’estomac et bouleverser le système digestif. Ceci peut être évité en plaçant un objet de grande taille, comme une balle, dans la gamelle pour l’encourager à prendre des petites bouchées, ou il y a des «gamelles d’alimentation lente  » disponibles qui possèdent des « obstructions » . Si vous avez plus d’un animal, nourrissez les séparément pour réduire la concurrence.

4°) Comment dois-je faire pour introduire une nourriture différente à l’alimentation de mon chien ?

Vous devrez présenter à votre chien sa nouvelle nourriture progressivement .Le nombre et le type de bactéries dans les intestins, qui aident à  la digestion, peut changer et leur capacité à digérer les aliments peuvent être alors touchés. Parce que les chiens peuvent souvent être sensibles aux changements dans leur alimentation, essayez de faire toute transition aussi harmonieuse que possible. Commencez par mélanger le nouvel aliment avec votre marque habituelle, avant d’augmenter progressivement la proportion, de sept à dix jours jusqu’à ce que votre chien mange seulement le nouvel aliment. La quantité de nouvelle nourriture devrait être diminuée si le chien présente des signes de vomissements, a des selles molles, ou semble constipé.

5°) Est-il correct de donner des « restes » à votre chien pour qu’il reste en bonne santé ?

Il est toujours préférable de nourrir votre chien avec des friandises qui sont spécifiquement développés pour lui et de les utiliser uniquement pour vous aider à son éducation. Cependant, vous pouvez le nourrir avec des restes à condition qu’ils ne représentent pas plus de 10% son alimentation quotidienne.
Bien que de nombreux propriétaires le fassent, il est recommandé de ne pas nourrir votre chien avec des restes, car il est presque impossible de créer dans ce cas un régime alimentaire bien équilibré. Ne nourrissez jamais votre chien avec les restes de gras, ceux-ci peuvent lui causer du tort et lui faire prendre du poids. Les légumes crues ne sont généralement pas une bonne idée non plus. Ceux-ci peuvent provoquer des maux d’estomac, les chiens ne sont pas bien équipés pour digérer beaucoup de fibres. La viande crue peut être infectée par des bactéries, et les os peuvent endommager les dents et causer des obstructions dans l’intestin. Il est également déconseillé de nourrir votre chien avec de l’alimentation pour chat, car elle est conçue pour les chats, elle n’a pas le bon équilibre de vitamines et de minéraux pour votre chien. Ne nourrissez jamais les chiens avec du chocolat car il est toxique pour eux. Nourrir votre chien avec des restes de table peut l’encourager à mendier pendant les périodes de repas et à voler des aliments de la table, dont certains pourraient être dangereux pour sa santé.

6°) Quels aliments dois-je éviter pour nourrir mon chien ?

  • Le chocolat contient de la théobromine qui peut entraîner une augmentation de la fréquence cardiaque, de l’agitation et des vomissements. À fortes doses, il peut être fatal.
  • Le raisin est toxique pour les chiens et peut provoquer une insuffisance rénale.
  • Les oignons peuvent causer l’anémie.
  • L’ail fait également partie de la famille de l’oignon. À fortes doses, il peut provoquer une dermatite et de l’asthme. Certains propriétaires, cependant, utilisent des comprimés d’ail comme un répulsif naturel contre les puces. Toujours suivre soigneusement les instructions de dosage.
  • Le lactose, qui se trouve dans le lait et les produits laitiers, ne peut pas être digérée par les chiens.
  • Les fruits peuvent être riches en sucre et peuvent également être acides. Cela va bouleverser la digestion de votre chien il est préférable de les éviter.
  • Les pommes de terre ne sont pas recommandées en raison de leur haute teneur en amidon, qui n’est pas facilement digéré par les chiens et peut leur causer des problèmes.
  • Beaucoup de plantes, de fleurs de la maison et du jardin, tels que la jonquille,ficus…. peuvent aussi être toxiques pour les chiens, provoquant des irritations de la peau jusqu’à une intoxication grave voir le décès.

7°) Dois-je nourrir mon chien avec un aliment spécifique à sa race ?

Les besoins nutritionnels d’un chien dépendent de nombreux facteurs, y compris son niveau d’activité, l’âge et le tempérament. Par conséquent, il est important de choisir un régime qui correspond à ses exigences en matière de santé et de nutrition spécifiques plutôt qu’à sa race. Si, vous avez un doute, demandez conseil à votre vétérinaire.

8°) Quelle quantité de nourriture pour mon chien ?

Choisissez un aliment de haute qualité et examiner les recommandations sur l’étiquette. La plupart des aliments pour chiens de haute qualité recommandent environ 1 à 1/2 tasses par 10 kg de poids corporel par jour pour les petites races, car ils nécessitent de 15 à 25% de moins en calories que les grandes races. Pour les races de grande taille et géants ils sont plus souvent nourris avec 1 tasse par 10 kg.
Vous devez aussi considérer ce qui suit, et ajuster la quantité de nourriture en conséquence:
·          contenu calorique réel de la nourriture
·          le poids actuel et le poids ciblé si nécessaire
·          le niveau d’activité
·          autres variables environnementales (température)
·          les calories supplémentaires à partir des friandises et ou des aliments de table

La quantité se rapporte t’elle à chaque repas ou la quantité quotidienne ?
Elle se rapporte à la quantité quotidienne totale. Si l’alimentation se fait sur plusieurs repas, diviser la quantité quotidienne en conséquence.

9°) Combien de fois dois-je nourrir mon chien ?

Les chiots ont besoin de petits repas tout au long de la journée et devraient commencés généralement avec 5 petits repas par jour, portant cette baisse à quatre repas par jour à l’âge de 3 mois, puis 3 repas par jour à 6 mois. Il est important que le chiot soit nourri avec un régime conçu pour son âge et la taille de la race. Il existe des régimes spécifiquement conçus pour les chiots et les jeunes chiens qui lui assureront une croissance équilibrée. Traditionnellement, il est recommandé que les chiens de 12 mois ou soient nourris une fois par jour, et pour les petites races deux fois par jour parce qu’ils mangent seulement une petite quantité à chaque repas.

 10°) Conseils d’alimentation !

·          Il est préférable de se tenir à une seule variété d’aliment de bonne qualité « complet et équilibré » et de ne pas rajouter des compléments (sauf indication contraire de votre vétérinaire), tout complément peut être nocif pour votre chien. 
·          Si votre chien ne mange pas la totalité de son repas en une seule fois, vous lui en donner peut être trop. Tous les chiens ne mangent pas la quantité recommandée par les fabricants de produits alimentaires. La bonne quantité devrait produire des selles ferment, de couleur brun foncé. Si les selles sont fermes, mais deviennent plus molles vers la fin, cela est un signe classique de la suralimentation.
·          Ne jamais changer l’alimentation de votre chien brusquement (sauf sous les conseils de votre vétérinaire). Si vous voulez changer son alimentation, faites-le progressivement sur ​​une période de quelques jours à une semaine.
·          Ne pas nourrir votre chien avant de prendre la voiture, car cela peut encourager le mal des transports, ni une heure avant ou après l’exercice ce qui pourrait contribuer à une dilatation de l’estomac et à la torsion (également connu sous le terme de «  retournement de l’estomac ») qui peut être mortel et nécessitant une intervention immédiate de votre vétérinaire.
·          Les moyennes et grandes races de chiens devraient être alimentées dans une gamelle surélevée afin de les empêcher d’avaler de l’air pendant qu’ils mangent, ce qui peut également contribuer au retournement de l’estomac. Vous pouvez acheter des gamelles avec porte gamelle sur pied à cet effet. Pour les chiens pouvant être sensibles à ce problème, vous devriez demander conseil à votre éleveur, vétérinaire…. sur les autres mesures de précaution à prendre.
·          Laisser votre chien en paix lorsqu’il est en train de manger. Prendre sa gamelle alors qu’il est en train de manger peut déclencher de l’anxiété, ce qui peut conduire à un comportement agressif.

Si vous voulez être sûr que votre chien est à l’aise avec vous, approchez-vous lors de ses repas, et ajoutez un peu de nourriture dans la gamelle alors qu’il est en train de manger, de sorte qu’il vous considère comme un atout plutôt que comme une menace.
Ne jamais nourrir votre chien à table ou dans votre assiette, car cela encourage ses quêtes d’attention et des comportements tels que la mendicité ou l’aboiement.
Assurez-vous que de l’eau est toujours disponible pour votre chien, et ne jamais lui enlever .

Partagez cet article


-->

Autres actualités

  TOP